Vous êtes ici // Accueil // Évènements et formations // Évènements à venir // Journée d’étude : « Prendre soin des mineurs non accompagnés et jeunes migrants »

Journée d’étude : « Prendre soin des mineurs non accompagnés et jeunes migrants »

Inscription à venir

Argumentaire

L’arrivée croissante des mineurs non accompagnés (MNA) ainsi que des jeunes migrants en Europe, et notamment en France, met en exergue la nécessité à réfléchir aux différentes modalités de prise en charge et d’accompagnement de ces jeunes. MNA, « mijeurs », jeunes en recours : les difficultés à nommer ce public traduisent la complexité et la pluralité des situations dans lesquelles ils sont pris. Quels sont les enjeux autour de leur prise en charge ? Comment les accompagner ?

À l’échelle de la France, et plus particulièrement dans le cas de la Métropole lyonnaise, l’accueil et la prise en charge des jeunes dépend de la reconnaissance administrative, de l’isolement et de la minorité déclarée. Ces procédures complexes sont souvent source d’angoisses pour les jeunes qui fondent leurs espoirs sur l’accès à un avenir meilleur.

Leur parcours est marqué par une précarisation très importante des conditions de vie, d’hébergement et d’accompagnement notamment du fait de zones de flous politiques et juridiques. Cette situation impacte largement leur santé mentale, déjà fragilisée par des vécus traumatiques dans les pays d’origines et sur les routes migratoires. En réponse aux souffrances qu’ils peuvent vivre, les acteurs de la santé mentale œuvrent pour apporter un soutien adapté à ces jeunes durant les différentes étapes de leur parcours. Or, créer un lien de confiance avec des personnes confrontées à la suspicion – accentuée par les procédures administratives -, prises dans une logique de survie et pas forcément familières avec nos conceptions du soin en santé mentale est complexe. Dans ce contexte, quelles modalités d’intervention peuvent être mises en place pour soutenir et accompagner ces jeunes ? Comment adapter ses cadres d’intervention dans les domaines du soin ou du social ? N’existe-t-il pas un enjeu à considérer la santé mentale de ces jeunes au-delà des cadres juridico-administratifs ?

Nous proposons d’explorer et éclaircir ces différents questionnements au travers de trois tables rondes. La première abordera les enjeux juridiques autour de la reconnaissance de la minorité et l’impact de ces procédures sur la santé mentale des jeunes. Elle s’attachera aussi à décrire les principaux troubles psychiques et symptômes des jeunes migrants. Par la suite, un deuxième temps permettra de discuter de l’accueil réservé à ces jeunes d’un point de vue politique, mais aussi pratique et organisationnel en mettant en avant des initiatives locales. Enfin, une dernière table ronde permettra de discuter de la prise en charge et du soutien en santé mentale en présentant des dispositifs à destination de ces publics.

La journée d’étude aura lieu le mardi 14 mai, de 9 h à 16 h 30, à l’Université Lyon 2 (Lyon 7è). Le programme est en cours d’édition. Les inscriptions seront ouvertes prochainement.