Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome : édition de revues et d'ouvrages // Rhizome n°41 – Le prendre soin a-t-il encore une langue? (Avril 2011) // Edito

Edito

Jean FURTOS

Année de publication : 2011

Type de ressources : Rhizome - Thématique : Psychiatrie, PUBLIC PRECAIRE, SANTE MENTALE, SCIENCES MEDICALES, TRAVAIL SOCIAL

Rhizome n°41 – Le prendre soin a-t-il encore une langue? (Avril 2011)

« Il hésitait à rentrer chez lui », dans sa langue, une langue où il se sentirait vraiment
« chez lui », comme l’écrit Abdellatif Chaouite. Carole Favre pose directement la
question : le « prendre soin » a-t-il encore une langue dans le cadre du management
actuel ? « L’esprit PowerPoint » n’infiltre-t-il pas subtilement les esprits, avec son
lexique martial et son argumentation en forme de table des matières ? Ce numéro
est orienté par cette question lancinante : serions-nous en train de devenir étrangers
au pays de notre travail, et comme tel, d’y perdre notre langue ?

Jacqueline Dheret s’interroge sur les conditions de possibilité de la parole chez
des sujets précaires, « dramatiquement autonomes », délocalisés, ébranlés par la
réalité rencontrée dans un monde hostile. Les psychanalystes ont à changer leurs
oreilles, écoutant « en présence réelle », ce qui crée un point de fixité, un lien.
Sur un autre plan, que faut-il pour que les textes fondateurs parlent encore aux
psychanalystes, s’interroge Lina Balestrière ? (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Résider en pension de famille : un logement individuel en collectivité pour les personnes fragilisées

habiter - logement - précarité - accompagnement - autonomie - accueil - autonomie - autonomie - hébergement

Juliette HALIFAX et Marie-Véronique LABASQUE - Année de publication : 2019

Le faire social du dire : l’institution

psychanalyse - identité - institution

Kostas NASSIKAS - Année de publication : 2006

Jeunesse, le devoir d’avenir

jeunesse - politique publique - chômage