Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome : édition de revues et d'ouvrages // Rhizome n°49-50 – Reconnaître l’invisible, gouverner l’imprévisible (Octobre 2013) // Edito

Edito

Christian LAVAL

Année de publication : 2013

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SANTE MENTALE, SCIENCES HUMAINES, Sociologie, Psychiatrie, TRAVAIL SOCIAL

Rhizome n°49-50 – Reconnaître l’invisible, gouverner l’imprévisible (Octobre 2013)

Tout a commencé lors de la réception par la rédaction de Rhizome d’une
recherche sur « l’impact de l’informel dans le travail infirmier en psychiatrie ».
Cette recherche (Jean-Paul Lanquetin et Sophie Tchukriel) est apparue
d’emblée, au-delà même de son contenu, comme un geste de reconquête et
plus largement comme une demande de reconnaissance des métiers. Qu’elle
soit invisible, hors protocole, ou encore qu’elle soit nommée « dessous du
soin », « la dimension obscure de l’activité » selon le mot de Philippe Davezies,
nécessite dans la période, à être précisée et requalifiée. Dans un cadre de
soins de plus en plus tendu et protocolisé, la réappropriation d’une parole
propre par les professionnels sur ce qu’ils font vraiment, pose des enjeux
multiples qui, connectés les uns aux autres, finissent par dessiner une spirale
ascendante entre pratiques et savoirs.

Témoigner, faire reconnaître

Entre le « ici on pense comme ça !» et le « si j’y réfléchis, je ne savais pas que
je faisais tout ça ! » une série d’article écrits par des praticiens cherchent à
mettre des mots sur les activités non reconnues par l’encadrement, l’institution
ou l’académie. Dans ces témoignages, l’usage de l’informel est plural.
Il peut rendre compte du bricolage inventif des soignants dans un dispositif
d’accueil collectif ou dans un programme de rétablissement. Il peut aussi
authentifier le travail d’accompagnement quotidien de personnes vulnérables,
ou enfin attester du dérangement par l’altérité dans un contexte de rencontre
interculturelle. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Le modèle « Un chez soi d’abord » au risque de sa diffusion

médiation - logement - rétablissement - accompagnement - politique publique - TRAVAIL SOCIAL - chez soi d'abord

Christian LAVAL et Pascale ESTECAHANDY - Année de publication : 2019

« Non je ne suis pas guéri, mais oui je suis rétabli »

rétablissement - savoir expérientiel - addiction - santé mentale - témoignage

Jean-François KRZYZANIAK - Année de publication : 2017

Accompagner ses pairs n’est pas une activité de médiation, mais ils sont appelés médiateurs de santé pairs

médiation - pair-aidance - rétablissement - accompagnement - politique publique - santé mentale - professionnalité