Vous êtes ici // Accueil // Publications // Prises en charge des décompensations psychiques auprès des patients migrants

Prises en charge des décompensations psychiques auprès des patients migrants

Gaëlle ENGELDINGER

Année de publication : 2023

Type de ressources : Mémoires et thèses - Thématique : Psychiatrie, PUBLIC MIGRANT, SANTE MENTALE

Télécharger le PDF

Introduction

Afin d’introduire le choix du thème de ce travail, j’aimerais tout d’abord préciser les raisons qui m’ont motivé à entamer cette formation.

Je suis infirmière et j’exerce en psychiatrie depuis l’obtention de mon diplôme en 2019. Au sein des différents services dans lesquels j’ai pu travailler, un constat m’a sauté aux yeux : un quart à un tiers des patients sont migrants et ce chiffre peut s’élever à environ 70% si l’on compte les patients issus de l’immigration de deuxième ou troisième génération. Les patients migrants sont donc surreprésentés au sein de l’institution par rapport au nombre d’étrangers sur le territoire français dans la population générale, soit 7 à 10%.

Dans psychopathologie des migrants, Massaoui et Ferrey écrivent que « Pollock en 1912 devait trouver à New York une incidence psychiatrique de 104/100000 pour les étrangers, alors qu’elle est presque trois fois plus faible pour les natifs » et qu’ « en France les études de Daumezon et Le Guillant mettent en évidence le taux élevé d’internement et d’hospitalisation des étrangers dans les hôpitaux psychiatriques de la région parisienne ».

Actuellement, je travaille dans un service d’entrée de crise adulte en intra hospitalier disposant d’une chambre d’isolement et prenant en charge 25 patients, toutes pathologies confondues, d’après la sectorisation des soins psychiatriques en vigueur. Les patients sont, en grande majorité, précaires. Ils se présentent en soins libres ou arrivent en soins sous contraintes selon l’évaluation des situations de danger pour les individus eux-mêmes ou pour les autres. J’exerce de nuit, ce qui est un monde particulier en raison de l’autonomie des soignants et de la réactivation anxieuse pour beaucoup de patients. Cette unité de nuit est également mon terrain d’étude. (…)

Publications similaires

Interculturalité en médecine générale : quand les différences culturelles s’immiscent dans la relation de soins

accès aux soins - interculturalité - discrimination - médecine générale - interculturalité - interculturalité

Émilie MARGOT - Année de publication : 2021

Rester vivant

interprétariat - temporalité - migration - migration - migration - psychiatrie publique

Guy ARDIET - Année de publication : 2004

Postface : Traduire les langues de nos vies, les langues de nos exils

médiation - interprétariat - santé mentale