Vous êtes ici // Accueil // Publications // Accompagner les familles migrantes précaires : de la nécessaire plasticité du cadre pour ouvrir sur un champ des possibles

Accompagner les familles migrantes précaires : de la nécessaire plasticité du cadre pour ouvrir sur un champ des possibles

Anne FRABONI

Année de publication : 2019

Type de ressources : Mémoires et thèses - Thématique : PUBLIC MIGRANT, TRAVAIL SOCIAL

Télécharger le PDF

INTRODUCTION

Depuis l’obtention de mon DEASS en 2001, je travaille dans les écoles de Lyon en qualité d’ASS scolaire. J’exerce cette fonction dans un service de santé scolaire au sein d’une collectivité territoriale : la Ville de Lyon, qui a doté chaque école publique d’une équipe médicosociale. C’est l’une des quelques villes en France qui dispose encore d’un tel service qui agit par délégation de l’Éducation Nationale, il ne s’agit pas en effet d’une mission régalienne, mais d’une prestation facultative portée par la volonté politique des élus. Les ASS ont toute leur place aux côtés des professionnel·le·s de santé dont elles partagent les deux missions à savoir : « favoriser la réussite scolaire et éducative » ET « promouvoir la santé » des enfants.

La compétence des communes dans la gestion des écoles maternelles et élémentaires délimite le champ des bénéficiaires de mes interventions qui concernent les élèves scolarisés entre la petite section de maternelle et le CM2. J’interviens cette année avec trois infirmières et un médecin dans trois groupes scolaires, dont deux situés dans un quartier prioritaire.

Dans le cadre de mes missions, je rencontre quotidiennement des parents d’élèves dont un certain nombre a vécu un parcours migratoire. J’accompagne des familles primo arrivantes et d’autres présentes sur le territoire depuis plus longtemps, notamment dans la compréhension des attentes de l’institution scolaire. Or, ces attentes sont incarnées par des professionnels et en conséquence variables d’un établissement à l’autre, d’un professionnel à l’autre. Les professionnels du champ scolaire partagent régulièrement leurs constats, et de façon sous-jacente leurs attentes vis-à-vis des familles, avec les équipes médicosociales. (…)

Publications similaires

Le travail de médiatrice en santé paire au sein du programme « Un chez soi d’abord »

accompagnement - pair-aidance - habiter - accompagnement - accompagnement - autonomie - santé mentale - médiation - chez soi d'abord

Davia OUAKLI - Année de publication : 2019

L’accompagnement social ? Du temps, de l’espace et de la créativité…

précarité - accès aux soins - accueil - professionnalité - professionnalité - TRAVAIL SOCIAL

Joanna DYDUCH - Année de publication : 2012

Faire avec des normes plurielles et contradictoires : le travail de l’ambivalence

politique publique - TRAVAIL SOCIAL